diverres
 

Jour et Nuit

Cie Catherine Diverrès

OPENVIA > Samedi 9 février 2019 à 20h

> Entrée libre

Cie Catherine Diverrès
Jour et Nuit

Résidence de création
du 30 janvier au 10 février
dans le cadre de l’Accueil-Studio

OPENVIA le 9 février à 20h en partenariat MA avec Granit (billetterie)

« Laisser filer les métaphores, l’imaginaire de chacun se déployer à l’évocation et l’association de ces deux mots. Union sans mélange, battement d’ailes, alternance, contraste, veille et repos, scansion du temps.

Du plus clair au plus obscur, des ombres qui grandissent et diminuent, à l’éblouissement qui se confond avec aveuglement, des aubes grises ou tendres, des ciels de nuits, aux fulgurantes comètes.

Balancement et parfois inversion : mais les deux astres qui président ne se juxtaposent pas, ils se succèdent et se complètent.
 Les dix, douze interprètes porteront leur rêve, leur énergie, leur éros, leur obscurité, leur secret dans un entrelacs de chemins, de paysages singuliers.

Laisser place aux sentiments, aux émotions, aux images pour habiter les gestes, le mouvement.
 Portés par l’hybridité de chansons, des musiques populaires ou savantes, raconter, exposer “nos” jours et “nos” nuits.

Jour et nuit de fête, de liberté, de nostalgie, de doux délire, alternance larmes/rire, des combats vains et des cruelles batailles, intimes ou collectives.

Peurs, dangers, consolation, amour.
“Tenue” d’“être”.
Quel serait pour vous “un jour une nuit” ? Telle sera la question posée aux interprètes et aux collaborateurs, mais je la pose à vous aussi.
Jour et nuit, conjugués au pluriel, le sens est différent, mais tout est permis, tout est possible, lorsque l’on ouvre l’espace de son imaginaire et de sa pensée. Existe-il un “sens” à l’alternance du jour et de la nuit ?

Je me donnerai pour cette (dernière) pièce la plus grande liberté “stylistique”. Voyager entre le baroque, l’expressionisme, l’abstraction lyrique ou le romantisme, peu importe ! Avec jubilation ! 
Aucune contrainte d’expression ne prévaudra sinon d’ouvrir l’espace poétique au cœur de chacun des interprètes, celui-ci peut nous, vous ressembler, rassembler, diviser ?

“Le pas qui nous porte sera hors de portée. Immortelles les fleurs. Le ciel demeure entier.
 Et ce qui adviendra n’est rien qu’une promesse.” »

Ossip Mandelstam – 4 mai 1937 (traduction Henri Abril)


Jour et Nuit

Chorégraphie Catherine Diverrès
Collaboration artistique et scénographie Laurent Peduzzi
Création lumière Marie-Christine Soma assistée de Fabien Bossard
Son Kenan Trévien
Costumes
Cidalia da Costa
Danseurs Pilar Andres Contreras / Alexandre Bachelard / Lee Davern / Nathan Freyermuth / Harris Gkekas / Capucine Goust / Isabelle Kurzi / Rafael Pardillo / Emilio Urbina

Production Compagnie Catherine Diverrès / Association D’Octobre
Coproduction Les Quinconces-L’espal, Scène nationale du Mans / Le Volcan – Scène nationale du Havre / Le Manège – Scène nationale de Reims / Charleroi danse, Belgique / Les Halles de Schaerbeek, Bruxelles / Festival Faits d’hiver / MAC (Créteil) / La Coupole, Saint-Louis / Alsace et dans le cadre de l’Accueil studio : ICI Centre chorégraphique national, Montpellier / POLE-SUD, CDCN, Strasbourg / Ballet de l’Opéra national du Rhin – Centre chorégraphique national de Mulhouse / Centre chorégraphique national de Tours – direction Thomas Lebrun / Centre chorégraphique national de Nantes / VIADANSE Centre Chorégraphique National de Bourgogne Franche-Comté à Belfort dans le cadre de l’accueil/studio – Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Bourgogne Franche-Comté, Le Granit scène nationale de Belfort. Avec le soutien de : la Ménagerie de Verre dans le cadre de Studiolab / Spectacle vivant en Bretagne / du Théâtre d’Orléans / Théâtre national de Chaillot – Paris / Quai 9, Lanester Subventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Morbihan.