BC
 

« AbdoMen »

Clémentine Maubon & Bastien Lefèvre

OPENVIA Mardi 29 octobre à 19h30

> Entrée Libre

Production du dehors
Clémentine Maubon & Bastien Lefèvre

21 au 29 octobre 2019

OPENVIA le 29 octobre à 19h30

AU COMMENCEMENT…

Il y avait ces mots:

Quelle est la juste épaisseur d’un abdominal ?
Tendre et fin pour laisser parler l’intestin, vivre et créer avec ses tripes.
Assez perméable pour que traverse le cri vital mais tout de même suffisamment épais pour faire face au monde, puissant en profondeur pour maintenir le squelette vertical en toute circonstance.
Y a t’il un abdo parfait ? Un abdo type ? Tendance ? Idéal ? Qui nous ressemble ?

Les tablettes de chocolat, petites briques ornées d’un nombril, rempart du ventre, du centre, point d’équilibre physique du corps humain. Fer de lance et vitrine narcissique d’une société bodybuildante. Garde-fou et garde-corps de l’abdomen, berceau de la vie, du second cerveau, de la nourriture, de la peur, de l’énergie…

Qu’ils soient des corps utiles, conformes, refaits, les corps se transforment à la tâche et se façonnent face aux machines et aux écrans. Des corps qui se délitent ou se musclent pour faire face au monde et qui paradoxalement se rigidifient et se figent.
A la dérive ?

A la recherche de notre animal intérieur ? En attente de reconnaissance ? D’une jeunesse éternelle ? En quête d’une vie héroïque ?

« Nous sommes la nouvelle mouvance, nous sommes les Abdos Men… »

Il y a un an, durant nos trainings journaliers, nous avons commencé à inventer de nouveaux exercices d’abdominaux pour varier les plaisirs, s’entrainer, s’amuser. Jour après jour, nous avons développé cet éloge abdominal. Par la suite, nous avons spontanément élargi le sujet et nous nous sommes infiltrés sous la couche superficielle, dans les profondeurs de l’abdomen pour tirer les boyaux de cette idée saugrenue et en faire un spectacle.

« Comme une urgente nécessité de se réapproprier le ventre, de l’écouter, de le suivre. »

 « Nous tentons ici de disséquer et sublimer l’abdomen. Le contracter jusqu’à en extraire le sens. »

 

LA DANSE

Les abdominaux comme moteur, comme parti pris pour parler du ventre, de ce qu’il y dedans, de ce qui en nait, de ce qu’on y cache, de l’être humain, seul, face à l’autre et soi-même, en paix et en lutte, en équilibre et sous tension.
La tension qui est à la fois une force qui agit de manière à écarter, à séparer les parties constitutives d’un corps, et l’état d’une substance souple ou élastique tendue.

Cette tension semble être un élément central du projet, tension musculaire, amoureuse, social, sexuelle, dramaturgique, sonore…
De l’extérieur vers l’intérieur, du superficiel au profond, ce que l’on montre et exprime et ce que l’on protège et cache. Des allers-retours entre ces strates. Comme un vecteur de recherche et d’écriture du mouvement.

Développer une danse parfois très écrite, musculaire et formelle, parfois plus profonde, instinctive et animal voir intestinctive et viscérale.

La contraction abdominale comme une constante, une respiration, un battement de coeur. « Mettre l’importance ailleurs. Créer une diversion pour lâcher le cerveau… ». Un autre point de vue. A quoi ressemble la vie, l’amour, l’humour quand le corps ne cesse de se fléchir, de s’infléchir. C’est un mouvement qui jamais ne s’arrête et ne relâche vraiment, qu’il soit esthétique et sensuel ou brut et grimaçant, sous tous les angles et dans tous les sens : Oblique, transverse, pyramidales, allongé, assis, debout, le jour, la nuit, pourvu que ça dure…

 

 


AbdoMen

DISTRIBUTION
Concept, chorégraphie & danse :
Clémentine Maubon & Bastien Lefèvre